L’archipel d’une autre vie d’Andreï Makine

Résumé de l’éditeur : Aux confins de l’Extrême-Orient russe, dans le souffle du Pacifique, s’étendent des terres qui paraissent échapper à l’Histoire… Qui est donc ce criminel aux multiples visages que Pavel Gartsev et ses compagnons doivent capturer à travers l’immensité de la taïga ? Lorsque Pavel connaîtra la véritable identité du fugitif, sa vie en sera bouleversée.

Ce roman nous entraine dans une traque à travers la taïga russe. L’identité du fuyard est sur toutes les bouches des poursuivants et surtout de Pavel Gartsev, notre héros. La nature est omniprésente. Elle peut représenter une vraie chape de plomb, empêchant d’avancer. Mais elle peut aussi et surtout être une alliée précieuse. Elle permet de se recentrer sur soi, sur son corps mais aussi son esprit. Le long chemin que parcourt Pavel le met à rude épreuve par des douleurs aussi bien physiques que psychiques. Mais ces dernières vont lui ouvrir les yeux et lui faire découvrir qu’un autre monde et un autre mode de vie est possible. Il s’agit d’un court roman développant de grandes idées.

Le contexte historique est en filigrane. Nous sommes d’abord en 1970 pour vivre ensuite un flashback vers l’année 1952. Staline et sa dictature sont encore au pouvoir pour quelques mois et font régner un climat de terreur sur cette immense pays qu’est la Russie mais aussi sur le monde. La guerre froide fait rage et les risques d’escalade vers une guerre nucléaire sont réels.  L’auteur ne désigne jamais clairement le régime stalinien mais le suggère à maintes reprise. On comprend tout de même que la nature sauvage et indifférente à la nature humaine est un refuge. Andreï Makine remet en cause une société, son idéologie et sa violence. La chute donne tout son sens à ce qui a précédé.

Ce roman est d’abord passionnant de par son côté thriller. Il change ensuite de ton pour se transformer en fuite d’un système dans lequel le héros ne se reconnait pas. En un peu moins de 250 pages Andreï Makine nous fait réfléchir sur nos sociétés et sur la place trop subordonnée que nous donnons à la nature.

logo-point-createur-fdnoir-e1386848123480

Vous aimerez aussi découvrir :

  • Mon dernier continent de Midge Raymond
  • Soudain, seuls d’Isabelle Autissier
  • Un bûcher sous la neige de Susan Fletcher

Fanny

Un commentaire sur « L’archipel d’une autre vie d’Andreï Makine »

Laisser un commentaire