Un week-end à Jersey

Je rédige peu d’article de visites ou de voyages pourtant j’aime beaucoup en lire afin de préparer un séjour ou tout simplement pour en prendre plein les yeux. Aujourd’hui sera l’exception qui confirme la règle car je vous propose de partir pour l’île anglo-normande de Jersey. Je m’y suis rendue avec mon conjoint au tout début du mois de septembre. Nous nous sommes ressourcés et avons bien profité de l’ambiance à l’anglaise des lieux.

Je vais commencer par vous parler d’une anecdote assez drôle même si sur le moment je n’en menais pas large. Je me présente à la douane de la gare maritime en France avec ma carte d’identité. Le douanier saisit le numéro dans son ordinateur puis me jette un regard suspicieux. Il m’annonce que ma carte est déclarée volée depuis plusieurs années suite à un vol de sac à main (la poisse!). En gros, je me promène avec une carte qui n’est plus valable depuis. Il appelle ses collègues qui me demandent de me mettre sur le côté. Après discussion, ils me laissent finalement passer. Heureusement, ils ont bien vu que nous partions pour un weekend en amoureux et non pour faire passer du camembert contrefait en douce… En attendant, tous les autres passagers sont passés à côté de moi en me regardant de travers. J’ai bien failli rester à quai.
0

Saint-Hélier, nous voilà!

0
Après cette péripétie (on ne se moque pas!), il est temps de monter à bord du Victor Hugo de la compagnie Manche Iles Express. Nous avons passé la traversée sur le petit pont supérieur accessible aux passagers. J’ai adoré profiter de la mer, des embruns et du soleil. Rien de mieux pour prendre un bon bol d’air frais.
0
0
En arrivant à Saint-Hélier, nous nous sommes dirigés vers un premier passage commerçant couvert, le Liberty Wharf à l’architecture au charme certain. Ensuite nous avons déambulé dans la rue commerçante de King Street où nous sommes régulièrement tombés sur d’autres passages couverts. Je n’ai pu résister à l’appel de la librairie Waterstones. L’endroit est très bien fourni, les goodies littéraires y sont nombreux. Un vrai lieu de perdition!
0
    
0
Le marché The Central and Beresford Street Markets est surement le plus connu. Il est superbe et propose une multitude de produits frais mais aussi d’endroits où s’installer. Les commerçants sont adorables. Nous commencions à avoir faim. Il était donc grand temps de nous installer. Nous avons jeter notre dévolu sur le Bernie’s Market Tea Stall. J’y ai pris un chocolat au lait frappé. La réputation ne ment pas, le lait de Jersey est très nourrissant. J’ai bien cru que je n’arriverais jamais au bout de mon verre.
0
0
Après avoir déposé nos affaires dans notre chambre d’hôtel et avoir bien rigolé face aux standards hôteliers assez différents de la France et face à la traduction approximative de la carte du petit-déjeuner, direction le bord de mer. En chemin, nous sommes tombés complétement par hasard sur un cimetière du début du XIXe siècle, le Green Street Cemetery ouvert en 1827. Il est simplement dommage que la quiétude de l’endroit soit dérangée par un parking tout récent accolé aux lieux.
0
0
Nous avons dîné au Hectors Fish & Chip, très bon rapport qualité/prix. Pour ne rien gâcher, le patron est très sympa et drôle. Nous avons eu droit à du « Prince Charming » pour mon conjoint et du « Princess » pour moi. Un bon moment convivial. Nous avons simplement regretté le manque d’animation à partir de 17h/17h30 dans les rues de Saint-Hélier.
0

Le Jersey War Tunnels

0
Après une bonne nuit de sommeil et un petit-déjeuner consistant (à base d’« œufs à la couque » [sic]!), nous sommes prêts pour une nouvelle journée. Il faut savoir que le réseau de bus est très développé à Jersey. Tous les lieux touristiques sont desservis. C’est très pratique, économique et agréable pour découvrir l’île. Le bus nous transporte donc vers le Jersey War Tunnels. Il s’agit d’un ancien hôpital militaire allemand enterré construit à partir de 1941. Le lieu est immense. Nous y avons passé entre 2h et 3h tant il y avait à voir. Ce musée retrace l’occupation allemande et la vie des jersiais pendant la Seconde Guerre mondiale. La scénographie est impressionnante et soignée. Le retour à Saint-Hélier s’est fait en bus londonien vintage.
0
0
Avant de reprendre le bateau, nous avons parcouru une dernière fois les rues de Saint-Hélier. Nous nous sommes installés face au port de plaisance afin de profiter de nos tous derniers moments sur l’île. Le retour depuis le pont supérieur nous a offert un magnifique coucher de soleil sur Jersey. Un moment unique et magique.
0
0
J’espère que ce compte rendu de mon périple vous a plu et vous aura donné envie de découvrir à votre tour Saint-Hélier et Jersey. Êtes-vous tentés?
Fanny

11 commentaires sur « Un week-end à Jersey »

    1. Et d’autant plus que c’est un peu long à rédiger. J’ai pris plaisir à partager mon expérience en tout cas. J’en referais peut-être d’autre.
      C’est assez facile d’y aller et de se déplacer sur place, il ne faut donc pas hésiter!

    1. Il ne faut pas hésiter, c’est tellement beau. Pour celui qui aime les ambiances british, c’est l’idéal. Maintenant, j’aimerais faire Guernesey qui doit être un peu plus sauvage.

Laisser un commentaire