La vraie vie d’Adeline Dieudonné / Rentrée littéraire 2018

Résumé de l’éditeur : Chez eux, il y a quatre chambres. Celle du frère, la sienne, celle des parents. Et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. Un prédateur en puissance. La mère est transparente, amibe craintive, soumise à ses humeurs. Avec son frère, Gilles, elle tente de déjouer ce quotidien saumâtre. Ils jouent dans les carcasses des voitures de la casse en attendant la petite musique qui annoncera l’arrivée du marchand de glaces. Mais un jour, un violent accident vient faire bégayer le présent. Et rien ne sera plus jamais comme avant.

Il est souvent difficile de lire un roman vu partout et ayant suscité autant de réaction. Il faut tenter de garder la tête froide pour éviter toute déception. Dès les premières pages, Adeline Dieudonné annonce la couleur. Elle nous plonge dans un huis clos assez glauque au sein d’une cité pavillonnaire pour le moins morne. La romancière fait preuve d’un style réaliste à la manière de certains romans américains et d’une écriture franche. J’ai lu des récits bien plus forts que celui-ci mais j’avoue n’être pas restée insensible à cette histoire. Une noirceur est présente. Une certaine scène m’a d’ailleurs fait particulièrement froid dans le dos.

C’est aussi un roman d’apprentissage que nous offre Adeline Dieudonné. Nous suivons une jeune héroïne qui n’est jamais nommée. Elle représente ainsi n’importe quel enfant persécuté. Elle découvre la violence de l’existence mais aussi l’éveil de son corps. Ce roman est aussi brutal que naïf, aussi sombre que lumineux. L’espoir, la connaissance, l’amour, les sensations, un objectif vont permettre à la narratrice de se surpasser et de grandir. Ses choix seront déterminants, aussi durs soient-ils. En lisant ce roman, je n’ai pu m’empêcher de penser à tous les jeunes gens enfermés dans ce genre de situation si compliquée. Ils sont tellement nombreux.

J’ai aimé ce roman dans son ensemble. Il porte un message fort et une héroïne hors du commun. Adeline Dieudonné nous propose une atmosphère aussi  brutale que naïve, aussi sinistre que lumineuse. Elle se démarque par son style et un certain sens du réel et de l’enfance malmenée. Une romancière à suivre, c’est certain.

Lu dans le cadre du Grand prix des lectrices Elle 2019.

Vous aimerez aussi découvrir :

  • L’attrape-coeurs de J. D. Salinger
  • L’étoile d’argent de Jeannette Walls
  • Le plus beau de tous les pays de Grace McCleen

Fanny

10 commentaires sur « La vraie vie d’Adeline Dieudonné / Rentrée littéraire 2018 »

    1. Pas évident de garder la tête froide face à ce roman si vu et revu un peu partout. Comme toi je l’ai beaucoup aimé. Il est particulier mais vraiment prenant et poignant.

Laisser un commentaire