Bilan de mes lectures : JANVIER 2019 ~ Lectures à venir : FÉVRIER 2019

Le premier mois de l’année est déjà écoulé, le temps passe si vite. Le moins que l’on puisse dire est que j’ai été bien accompagnée avec de jolies découvertes et un bon nombre de lectures. En janvier, je suis partie sur les traces d’une momie des glaces, j’ai traqué un tueur en série (rien que ça!), j’ai été témoin d’une filature hors du commun, j’ai  fait la connaissance de Suzanne, j’ai intégré les coulisses de la création de Cyrano de Bergerac, j’ai arpenté un Manchester bien sombre, j’ai assisté à un crime littéraire, je me suis reconnue dans certaines planches d’une bande dessinée sur le couple, j’ai appris plein d’élèments à propos de Nancy Mitford, je suis partie sur les routes entre Moscou et Paris à bord d’une Oural, j’ai ouvert les yeux sur mes recherches généalogiques et j’ai intégré la famille Harvey.

Nombre de livres lus : 12

Nombre de pages lues : 3292


(Pour lire les chroniques disponibles, cliquez sur les couvertures)

Le cercle de Caïn de Sophia Raymond, éd. Michel Lafon, 348 p.

Sans être un coup de cœur pour moi, Sophia Raymond signe un nouveau roman prenant et intéressant. Elle embarque son lecteur sur les traces du destin bien mystérieux de la momie des glaces. Entre flashbacks, recueil de témoignages et enquête journalistique, la romancière tient en haleine son lecteur.

4/5

Rituels d’Ellison Cooper, éd. Cherche-Midi, 432 p.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome des enquêtes de Sayer Altair. Nous faisons la rencontre d’une héroïne que la ténacité et les failles rendent humaine, attachante et intéressante. La romancière mélange sciences, profilage et croyances tout en maintenant une bonne dose de réalisme. Un vrai page-turner!

4/5

Rosalie Blum de Camille Jourdy, éd. Actes Sud, 384 p.

Camille Jourdy retranscrit ici l’ambiance des petites villes où l’ennui et la routine prennent vite le pas. Elle y ajoute sa patte avec une bonne dose de loufoque et de fantaisie. Le ton est gentiment cruel mais nuancé et finalement tendre et bienveillant. De lourds secrets sont à l’œuvre en arrière plan grâce auxquels la famille est interrogée.

4/5

Suzanne de Frédéric Pommier, éd. Équateurs, 234 p.

Le récit de Frédéric Pommier est fort et provoque la réflexion. C’est un manifeste contre la maltraitance ordinaire de nos seniors au sein des structures spécialisées. L’existence de Suzanne apporte beaucoup de lumière à ce récit. Elle a quelque chose d’universel et fait donc écho en chacun de nous.

5/5

Edmond de Léonard Chemineau et Alexis Michalik, éd. Rue de Sèvres, 128 p.

Je n’avais pas eu l’occasion de voir la pièce de théâtre, je me suis donc précipitée sur la bande dessinée. J’ai beaucoup aimé cette histoire pleine de rythme. C’est une véritable plongée dans les coulisses de la création d’une pièce qui nous est proposée. Les dessins de Léonard Chemineau et la colorisation sont très réussis. Une belle découverte!

4/5

Sirènes de Joseph Knox, éd. Le Masque, 384 p.

Pour son premier roman Joseph Knox nous propose un thriller sombre et réaliste. Les personnages sont tous plus paumés les uns que les autres à commencer par notre inspecteur accro aux amphétamines. Le tout se construit sur fond de trafic de drogues et d’économie parallèle à Manchester.

4/5

My purple scented novel de Ian McEwan, éd. Penguin, 48 p.

Cette nouvelle est parue à l’occasion du 70e anniversaire de Ian McEwan. L’histoire commence gentiment avec une amitié d’enfance entre deux écrivains. Progressivement, les choses se gâtent. C’est gentiment cruel et carrément culotté. La chute est excellente, elle montre les méfaits que peuvent amener la frustration et la jalousie.

5/5

Moins qu’hier (plus que demain) de Fabcaro, éd. Glénat, 64 p.

Après Zaï zaï zaï zaï, je suis heureuse d’avoir découvert un nouveau titre de Fabcaro. Le couple est au cœur de cette nouvelle bande dessinée. En quelques vignettes, le dessinateur déploie tout son talent pour l’absurde, le cynisme et l’humour noir. Le ton est corrosif mais souvent très proche de la réalité.

4/5

Nancy Mitford, la dame de la rue Monsieur de Jean-Noël Liaut, éd. Allary, 370 p.

La famille Mitford est un sujet passionnant et pour le moins fascinant. Jean-Noël Liaut nous propose ici de découvrir Nancy Mitford, écrivaine francophile. C’est l’occasion d’apercevoir ses ambiguïtés, ses déceptions, ses réussites mais aussi ses écrits. Avec une plume imagée et vive, l’auteur fait revivre une grande dame pleine d’esprit.

5/5

Berezina de Sylvain Tesson, éd. Folio, 224 p.

Sylvain Tesson et quelques amis décident de relier Moscou à Paris sur les traces de la retraire de Napoléon suite à l’échec de la campagne de Russie. Agrippé à son Oural (side-car russe), l’aventurier nous raconte son périple en faisant des parallèles historiques et en philosophant sur le voyage. Seul bémol : ce livre est trop court.

4/5

Madame, vous allez m’émouvoir de Lucie Tesnière, éd. Flammarion, 412 p.

Dans son premier livre, Lucie Tesnière se confie sur ses recherches généalogiques à la manière d’un journal et d’un véritable voyage à travers les deux guerres mondiales . Elle ne laisse rien de côté et raconte également les élèments ambigus. Cet ouvrage m’a également ouvert les yeux sur mes propres recherches.

4/5

Guard your daughters de Diana Tutton, éd. Persephone Books, 264 p.

Ce roman beaucoup trop méconnu est un petit bonbon acidulé à déguster. Diana Tutton nous raconte l’existence en vase clos de cinq sœurs et de leur parent entre les murs de leur grande maison. Cette famille fantasque nous offre des anecdotes aussi drôles que mélancoliques. Une comédie british attachante et plaisante.

4,5/5

LECTURE EN COURS

LECTURES PRÉVUES EN février

         

         

A très bientôt!

Fanny

7 commentaires sur « Bilan de mes lectures : JANVIER 2019 ~ Lectures à venir : FÉVRIER 2019 »

  1. Tu n’as eu que de belles lectures ce mois-ci dis donc. J’ai repéré quelques titres que j’ai maintenant très envie de lire grâce à toi, alors merci. Je te souhaite un joli mois de février ! À bientôt, Bénédicte.

  2. Hellow Fanny,

    J’aime beaucoup ton bloggy et il me tarde de découvrir la rubrique « littérature belge », moi qui habite près de Liège 🙂
    A très vite en tout cas, j’aime beaucoup ta plume !

    Alexandra Papiers Mâchés

    1. Merci de ton message et d’être passée par chez moi. Je dois bien l’avouer, je connais peu la littérature belge mais si tu as des recommandations, n’hésite pas.
      A très bientôt!

      1. Hey, pas de soucis, je t’avoue aussi que je ne connais pas tout à fait encore des auteurs belges, étant en Belgique depuis peu. Mais, je peux en attendant te conseiller « Anna Plurielle » De Virginie VANOS, un roman à l’humour décalé qui traite la réincarnation sous un angle plutôt humoristique. Elle a écrit d’autres romans aussi que tu n’auras pas de mal à trouver, quoi qu’un peu plus sombres.
        A très vite et merci pour ton abonnement 🙂

        Alexandra Papiers Mâchés

Laisser un commentaire