Le bullet journal, cet outil qui a révolutionné mon quotidien

Aujourd’hui, je vous propose un article hors du commun sur le blog. Je vais vous parler d’un outil qui a changé ma vie. Oui oui, rien que ça! Je ne vous ferais pas l’affront de vous expliquer ce qu’est le bullet journal (ou bujo pour les intimes) car il en est question un peu partout sur la toile, à la télévision ou dans la presse écrite. Si vous souhaitez avoir plus d’information, n’hésitez pas à surfer sur le site du créateur Ryder Carroll, de Boho Berry, d’Alice, de Violette Factory, de Journaling Addict ou encore de Julie de journaling.fr.

Cet article a pour but de vous présenter mon expérience ainsi que ma vision de l’outil. C’est aussi un point d’étape après 4 mois d’utilisation.

img_20161030_181201

Pourquoi vouloir changer son organisation?

J’ai découvert le concept de bullet journal en début d’année. J’ai commencé par suivre l’expérience de quelques adeptes. L’idée a mis plusieurs mois à faire son chemin avant que je me lance dans l’aventure en juillet. C’est un ras-le-bol général qui est à l’origine de cette envie de changer ma façon de m’organiser. Je ne supportais plus d’avoir de plus en plus de choses à gérer, d’avoir des idées plein la tête à longueur de journée et d’avoir des listes sur des petits bouts de papier un peu partout. La méthode fonctionnait pour beaucoup de gens, alors pourquoi pas moi?

L’euphorie des débuts

Les débuts sont toujours plein d’enthousiasme. On a envie de tout faire, de tout mettre et de tout maitriser. Mais très vite, les petites erreurs arrivent et il faut savoir les maquiller. Le premier mois, je décorais de beaucoup de dessin, de couleur, de citation. Le quotidien reprenant le dessus, je me suis vite rendue compte du caractère chronophage de cette tâche. Par la suite et encore maintenant, je suis revenue à l’essentiel et à quelque chose de gérable en temps pour le quotidien. Ce qui ne m’empêche pas de décorer à quelques endroits et de temps en temps.

Comment je fonctionne

Cette façon de faire n’engage que moi. C’est l’organisation qui me convient.

img_20161029_134950

  1. Page de garde du mois décorée.
  2. Calendrier mensuel accompagné de puces de couleur pour différents évènements (rendez-vous médicaux, anniversaire, congés, etc.). Il permet d’avoir une vision global du mois.
  3. Le budget où je soustrais chaque dépense pour connaitre mon solde.
  4. Le tracker de mes habitudes. J’y ai inséré des tâches que j’avais du mal à réaliser avant le bujo. Ce tracker me permet de maitriser ma légendaire procrastination.
  5. Une double page pour mes activités littéraires. Elle se compose d’une vignette qui recense mes lectures mensuelles, une seconde où je note les évènements littéraires du mois (lectures communes, sorties littéraires ou salon) et une troisième qui est en fait un tracker de partage de mes billets de blog sur les différents réseaux sociaux pour ne rien oublier.
  6. Mon planning de travail par demi-journée. J’occupe un poste qui demande beaucoup de mobilité. Je récapitule donc mes déplacements dans ce tableau.
  7. Les souvenirs du mois. Je remplis cette page à chaque fin de mois. Elle récapitule 4 à 6 faits marquants.
  8. Viennent enfin les dailies.
  9. Des pages collection au fil de l’eau quand l’idée me vient.

img_20161030_124304     img_20161030_124237

Quelques pages

img_20161030_125003     img_20161030_125150

img_20161030_125634     img_20161030_125258

img_20161030_130803     img_20161030_131211

Les bienfaits

Vous trouverez ci-dessous une liste de l’apport positif du bullet journal. Ce sont les points qui ressortent lorsque j’analyse mon expérience.

  • Tout est réuni en seul carnet. Fini l’éparpillement sur plusieurs supports.
  • Meilleure productivité. J’arrive enfin à faire tout ce que je souhaite sans stress et avec estime de soi en prime.
  • Mon esprit est libéré d’un lourd poids et d’un encombrement franchement fatiguant sur le long terme. Je me repose complétement sur le bujo.
  • Faire des économies. Je suis dorénavant mes finances de très près. J’arrive maintenant à mettre une certaine somme de côté chaque mois.
  • Meilleure anticipation. Les échéances ne tombent plus brutalement.
  • Gain de temps non négligeable au quotidien ce qui permet de se concentrer sur les choses essentielles.
  • Exutoire pour les évènements douloureux ou les petites peines de tous les jours. Je m’épanche régulièrement par une phrase, une citation ou un dessin.
  • Travailler sa créativité. La mise en page, le lettrage, le dessins sont autant de bonus qui font que c’est un vrai plaisir d’ouvrir son bullet journal chaque jour.

Quelques conseils

  • Ne négligez jamais le brouillon. N’hésitez pas à vous poser devant une feuille blanche pour réfléchir à ce que vous avez vraiment besoin.
  • La communauté est vaste et généreuse. N’hésitez pas à vous inspirer des autres grâce à Facebook, Instagram ou encore Pinterest.
  • Ne cherchez pas à vouloir absolument que votre bullet journal ressemble à celui de quelqu’un d’autre. C’est un bon point de départ certes mais il faut savoir laisser parler votre personnalité et vos besoins pour que cet outil soit optimisé et personnalisé.

En 4 mois, je suis clairement devenue une adepte du bullet journal. Je ne le laisserais pour rien au monde. Et vous? Adepte, en cours de réflexion ou réfractaire? N’hésitez pas à me contacter pour plus de photos ou de renseignement.

Fanny