Le monde infernal de Branwell Brontë de Daphné du Maurier

51+6LBWCc+L

Résumé de l’éditeur : Le secret des sœurs Brontë ? – leur frère Branwell (absent – effacé – sur le fameux tableau peint par lui et qui les représente tous les quatre). La clé de leur précocité inouïe, de leur imaginaire étrangement porté vers toutes les fièvres : Branwell encore. Leur secret : l’amour que toutes ne cesseront de vouer à ce frère maudit qui leur avait insufflé son génie et qui, parvenu à l’âge adulte et ayant depuis belle lurette brûlé toutes ses cartouches, n’eut plus que la force de se détruire (Heathcliff, l’inoubliable Heathcliff des Hauts de Hurlevent, c’est lui).

Petit à petit, je découvre l’œuvre de Daphné du Maurier. J’ai déjà lu quelques uns de ses romans et une autobiographie. Maintenant, je découvre sa plume dans un nouveau genre : l’essai. En effet, ce livre n’est pas seulement une biographie. L’auteur va beaucoup plus loin. Il faut savoir que Patrick Branwell Brontë, frère des trois sœurs Brontë, est un personnage méconnu et parfois raillé. Il a finalement laissé peu de traces derrière lui ou alors très incomplètes et difficilement interprétables. Daphné du Maurier donne donc sa version toute personnelle et assez subjective de ce qu’a été sa vie. Elle s’appuie sur les écrits du jeune homme, des témoignages, de multiples correspondances et des études déjà réalisées. C’est un véritable travail de fourmi qui a été réalisé.

Très vite, j’ai compris pourquoi Branwell Brontë a pu fasciner Daphné du Maurier. C’est une figure incomprise, sombre, tourmentée dont la vie n’est qu’une succession de déception. Nous suivons sa chute dans des abimes d’alcool et de laudanum. C’est le destin terrible d’un homme tout de même attachant par sa  nature profonde. Les passages concernant le monde d’Angria, récit rédigé toute sa vie durant, sont ceux qui m’ont le plus déplues. C’est assez difficile à appréhender même si cela reste intéressant à découvrir car Branwell a mis beaucoup de sa personne et de ses expériences dans ces textes. Bien sûr, on découvre la vie difficile à Haworth. Charlotte, Emily et Anne sont très présentes comme le reste de la famille et de leur entourage.

C’est donc un livre très intéressant sur Branwell Brontë mais aussi sur toute sa famille et toute une époque. Daphné du Maurier a réalisé un travail énorme pour écrire ce livre et cela transparait nettement dans ces pages. J’ai découvert un personnage torturé, méconnu et éclipsé par ses célèbres sœurs.

Lu dans le cadre d’une lecture commune du mois anglais sur le thème « Victoriens anglais ».

11694975_1578774289054555_2528089989659185866_n

Lu dans le cadre du challenge XIXe siècle.

6cue

Lu dans le cadre du challenge Brontë 2016 sur Whoopsy Daisy.

23rlutv

Vous aimerez aussi découvrir :

  • La dame du manoir de Wildfell Hall de Anne Brontë
  • Mary Anne de Daphné du Maurier
  • Myself when young de Daphné du Maurier

Fanny

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer