Des period dramas en pagaille! #2

De multiples heures de train m’ont permis d’avancer dans mes visionnages de period-dramas. Au rendez-vous de ce second numéro : du très bon et du moins bon. J’ai, dans tous les cas, découvert de belles histoires fortes en émotions. Je remercie le forum Whoopsy Daisy qui est devenu mon fournisseur officiel d’idées de visionnages.

AICBBC

An inspector calls avec David Thewlis et Sophie Rundle (BBC, 2015)

Je vous le dis tout de suite, j’ai adoré ce téléfilm.  Quel plaisir de retrouver David Thewlis (Harry Potter) et Sophie Rundle (Peaky Blinders, The Bletchley Circle)! Ils sont très très bons. On aimerait d’ailleurs les voir jouer plus souvent. Il s’agit d’un huis clos dont le confinement exacerbe les sentiments, les caractères et les volontés. L’intervention d’un inspecteur de police va chambouler toute la confiance d’une famille et mettre à terre les faux-semblants. Les multiples rebondissements viennent donner du rythme tout comme les flashbacks. Ces derniers sont d’ailleurs une véritable valeur ajoutée à l’ensemble. Le scenario nous balade et nous fait réfléchir quant à l’intrigue. Je suis passée par toute une panoplie de sentiments entre tristesse, colère et espoir. La chute est surprenante et laisse bouche bée.

go_between_dvd_large

The Go-Between avec Joanna Vanderham et Jim Broadbent (BBC, 2015)

Je ne savais pas du tout de quoi traitait ce film qui est adapté du roman de Leslie Poles Hartley. J’ai découvert une belle histoire sensible faite de passion. En 1900, nous suivons un petit garçon d’extraction modeste qui passe l’été dans la propriété de proches. Le pauvre Léo fait la navette entre deux protagonistes qui ne peuvent vivre leur relation librement. Il se trouve sans cesse entre deux feux ce qui va lui valoir des déconvenues.  Joanna Vanderham, qu’on a pu voir dans The Paradise, possède un jeu très pointu. J’ai parfois été révoltée, j’ai souri, j’ai été triste. Il y a une vraie force dramatique dans cette histoire qui vous emporte forcémment. Comme souvent avec la BBC, les décors, les paysages et les costumes sont très réussis.

lis_600

Life in squares avec Lydia Leonard, Phoebe FoxJames Norton et Rupert Penry-Jones  (3 épisodes, BBC, 2015)

Cette mini-série est une vraie déception. Sur le papier, elle avait tout pour me plaire mais malheureusement ce fut une déconvenue. Vanessa Bell est mise en avant tandis que Virginia Woolf semble rester sur la touche. Contrairement à beaucoup de spectateurs, c’est le troisième et dernier épisode qui m’a davantage plu. L’ensemble reste en surface. Cela manque de liant et de profondeur. Le sujet aurait mérité au moins trois épisodes de plus. Ici, on s’intéresse surtout aux mariages, aux naissances et aux secrets de famille. Même si les membres du Bloomsbury Group sont présents, n’espérez pas en apprendre trop à leur propos. La façon de filmer est parfois gênante. En effet, il y a beaucoup de prises de vue avec des flous qui n’apportent rien. Par contre, le casting a été très bien réalisé mais n’a pas réussi, à mon sens, à pallier les autres défauts.

A venir dans de prochains numéros

Participation au challenge A year in England de Titine

11800031_10207543959508138_8537340896721806582_n

Fanny