Sirènes de Joseph Knox

Résumé de l’éditeur : Après une erreur qui aurait pu lui coûter sa carrière, c’est le déshonneur total pour le jeune inspecteur Aidan Waits. Mais ce déshonneur arrange bien ses supérieurs qui obligent Waits à mener une dangereuse opération d’infiltration au sein d’une organisation criminelle, la Franchise, gérée par le caïd de Manchester, Zain Carver. En parallèle, Waits est secrètement convoqué par un puissant homme politique pour retrouver sa fille, Isabelle, qui aurait fugué pour la énième fois. Waits se plonge alors dans le monde nocturne, sombre et violent de Zain Carver, un homme à l’image de Gatsby entouré de jeunes femmes dévouées. Il suit la trace d’Isabelle, qui compte désormais parmi les « sirènes » de Zain ; ces filles qui ondoient de club en club et font la collecte pour la Franchise. Mais la mission de Waits risque d’être compromise par sa liaison avec Cat, une des « sirène » aussi belle que mystérieuse. Zain Carver de son côté n’est pas dupe, et Waits, abandonné par ses supérieurs, ne tarde pas à découvrir qu’il a perdu pied et toute notion du temps. Comment peut-il sauver Isabelle, alors qu’il ne peut pas se sauver lui-même ?

Nouvel auteur sur la planète thriller, Joseph Knox nous propose ici un premier roman à la fois réaliste et sombre. Quelles sociétés parallèles et souterraines cache la quatrième ville du Royaume-Uni? Le romancier déploie sous nos yeux la face sombre de Manchester. La circulation de tous types de drogues même les plus frelatées est légion. La jeunesse dorée mais aussi démunie est la proie favorite des trafiquants. L’appel de la défonce est à l’image du chant des sirènes : irrépressible. Exit le tea time, le flegme anglais et les costumes en tweed. L’auteur ne nous épargne pas et introduit son lecteur dans un univers contemporain, réaliste et mafieux.

Le trafic de drogues est certes au cœur de l’intrigue mais l’auteur donne la part belle à un jeune inspecteur, Aidan, trainant de multiples casseroles derrière lui. Son passé est entrevu en de trop rares passages. Ces derniers permettent tout juste au lecteur de mieux appréhender ce personnage brisé, borderline et accro aux amphétamines. C’est bien dommage car j’aurais adoré en savoir plus sur lui. Il vit sans cesse sur la corde raide dans une ambiguïté assez malsaine et un discernement pour le moins singulier. N’essaye-t-il pas de refouler son mal-être en venant au secours de causes perdues? Peux-être l’apprendrons-nous dans le prochain volume.

Décidément, le Grand Prix des lectrices Elle nous propose une belle sélection de thriller à nous mettre sous la dent. Sirènes de Joseph Knox m’a beaucoup plu. Je retiendrai sa noirceur, son réalisme et les personnages tous plus paumés les uns que les autres. Je regrette seulement que l’auteur ne nous en dévoile pas davantage à propos d’Aidan Waits, anti-héros aussi brisé qu’ambigu.

Lu dans le cadre du Grand prix des lectrices Elle 2019.

Vous aimerez aussi découvrir :

  • City on fire de Garth Risk Hallberg
  • L’immeuble Christodora de Tim Murphy
  • L’œuf de Lennon de Kevin Barry

Fanny

2 commentaires sur « Sirènes de Joseph Knox »

Laisser un commentaire